du 16 au 20 octobre - balade dans le nord du Maroc

Aller en bas

du 16 au 20 octobre - balade dans le nord du Maroc Empty du 16 au 20 octobre - balade dans le nord du Maroc

Message  Marie Françoise le Jeu 24 Oct 2019, 4:49 am

1 - Sur la route de Larache

Les photos sont ici

Nous avions projeté un voyage "touristique" dans le nord du Maroc. Non que nous ne connaissions pas la région "explorée" mais parce que nous désirions revoir quelques lieux que nous savions avoir évolué...

Sur la route donc, nous traversons le Bouregreg, le fleuve qui se jette dans l'océan et dont l'estuaire sépare Rabat de sa jumelle Salé. Un nouveau tracé de route permet d'éviter la traversée de Rabat et un pont à haubans, fierté des marocains, enjambe le fleuve.
2 - Notre logis

Les photos sont ici

C'est là le bémol à notre escapade. Le logis, bien qu'au bord d'une belle lagune refuge d'oiseaux migrateurs devenus quelque peu sédentaires, n'est pas à la hauteur des signalements de Booking. Les notes récoltées sont sur réalistes... Une chambre dont les ouvertures ne ferment pas, une salle de bain crasseuse avec une douche qui refoule les eaux usées des wc, une puanteur... et pour couronner le tout, un petit déjeuner invariable avec son omelette non moins invariable. Pourtant, le logis bien que "dans la nature" au bout d'une piste sableuse de 3 ou 4 km, aurait quelques charmes et, pour peu, pourrait devenir une demeure charmante. 
3 - La cité de Lixus

Les photos sont ici

Lixus était le but principal de notre déplacement. Nous avions visité le site au début de notre installation au Maroc. Il s'agit d'une ancienne cité phénicienne construite en 800 avant JC et qui sera longtemps la plus grande ville de l'Afrique. 

Récemment, le lieu a été mis en valeur avec un parcours qui nous mène aux différents emplacement de vie de la cité. Située dans la lagune formée par le fleuve Loukos, elle était un port et une ville industrieuse dont la principale ressource, la pêche, justifia de la création d'une industrie de la conserve et de salaisons. Le bas de la ville, sur ce qui était le port, est truffée de bassins et d'installations propres à ces industries. D'autre part, la ville est située sur un promontoire rocheux qui domine le fleuve et son entrée. Cette situation idéale permettait la surveillance de la mer et des assaillants éventuels.

D'abord les phéniciens, puis les romains s'installèrent dans la cité d'où les restes de palais romains et l'amphithéâtre... Un musée clôture la visite avec quelques objets découverts mais les mosaïques ont été transférées au musée de Tétouan : sur place, on n'en voit que des photographies.

Reste que le site a été fouillé à seulement 10 % de sa surface, ce qui laisse présager d'autres découvertes futures.
4 - A Larache

Les photos sont ici

Larache est une belle ville propre -ce qui nous change de notre environnement jdidi !- Des restes de la présence portugaise puis espagnole sont visibles. Un bastion qui attend une restauration nécessaire, domine le port et l'embouchure du Loukos. Nous sommes sur la rive gauche alors que Lixus est de l'autre côté sur la rive droite.
5 - Le cromlech de M'Zoura

Les photos sont ici

Beaucoup s'étonnent ou s'étonneront qu'on leur parle de cromlech en Afrique. Et, en effet, le cromlech de M'Zoura à 3 ou 4 km de la ville côtière d'Assilah, est le seul découvert au Maroc. Méconnu des marocains et des touristes, le "Guide du Routard" en parle tout de même. Mais, pour s'y rendre, il faut une dose de persévérance et une belle boussole ! Nous avions l'un, nous avions l'autre... En tout cas, le GPS a été d'une belle utilité et nous y sommes tombés dessus sans trop de difficulté.

Il s'agit d'un tumulus sûrement funéraire entouré de 160 menhirs plantés là comme une défense rugueuse. Le site est propriété privée et l'on doit donc faire "amende honorable" pour le visiter. Un petit billet glissé dans la poche du propriétaire et le sésame s'ouvre !
6 - Asilah

Les photos sont ici

Assilah est une petite ville que j'ai toujours plaisir à visiter. J'avoue même que j'y aurais bien "posé  mes valises". Mais, je reconnais avec Marie-Françoise qui n'est pas très fan, qu'en dehors d'un festival culturel en juin-juillet, la ville est un peu morte. Toutefois, l'été, de par sa situation géographique, c'est une ville en pleine ébullition : des touristes venus principalement d'Espagne (la ville était espagnole du temps du Protectorat) viennent passer leurs vacances sur les plages d'Assilah, déambuler dans la belle médina propre et ornée de peintures. Du reste, la médina est une véritable "caverne d'Ali Baba" où se succèdent galerie d'art après galerie d'art...
7 - Le Cap Spartel

Les photos sont ici

Il faut remonter jusqu'aux portes de Tanger pour accéder au cap Spartel. Situé sur un promontoire, il domine l'Atlantique et la Méditerranée. Le cap Spartel délimite d'ailleurs les eaux de l'océan et de la Méditerranée. 

Naturellement, un impressionnant phare règle la circulation maritime. C'est un lieu de détente pour les tangérois qui y trouvent des restaurants propres à assouvir leur estomac...


6 - Moulay Bousselham


Moulay Bousselham est une cité touristique qui rappelle par sa configuration le Bassin d'Arcachon : une lagune et un bassin qui se rempli ou se vide au gré des marées. Nous y avons pris une barque afin de tenter quelques photographies de la faune ailée. C'est en effet, le refuge des oiseaux et nous nous sommes approchés, autant que faire ce peu, des flamands roses.
Les photos sont ici

Marie Françoise

Messages : 2376
Date d'inscription : 13/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum