30 novembre - Marche plaisir à Boulaouane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

30 novembre - Marche plaisir à Boulaouane

Message  Marie Françoise le Mer 30 Nov 2016, 10:53 am

La journée s'annonçait sous les meilleurs hospices... un ciel relativement clément qui allait s'améliorer très sensiblement jusqu'à offrir les rayons du soleil, une affluence bien fournie... si ce n'était l'oubli d'un appareil photo et de chaussures de marche qui contraignit le capitaine du jour à rebrousser chemin afin de se munir de l'indispensable quoique, "l'indispensable" avait rejoint son sac ainsi d'ailleurs que le nécessaire outil servant à délivrer justement le contenu du "nécessaire"...

Tout était rentré dans l'ordre : direction la kasbah de Boulaouane dont Colette se faisait une joie de redécouvrir, elle, la "régionale de l'étape" qui avouait qu'il était grand temps de revisiter un lieu si particulier de l'histoire de sa terre natale.

Comme à notre habitude, nous descendîmes les lacets du promontoire où trône le fameux château afin de rejoindre à travers orangers, figuiers, amandiers, citronniers, l'oued Oum Rbia, "la Mère du Printemps"... En fait, de printemps, il faudra attendre quelques mois pour retrouver amandiers en fleurs et lauriers éclatant de couleurs? Seuls, en ce jour de visite, les orangers annonçaient une saison fertile en agrumes. L'Oum avait pris une couleur marron, les pluies diluviennes de ces derniers jours ayant assombri les eaux du fleuve. On en sera quitte pour une prochaine ballade au printemps...

Nous avons remonté vers la kasbah, une pente parfois abrupte. Dans les champs, les travaux se précisent, les labours vont bon train, charrues tirées par d'étranges attelages... des couples âne-cheval. Les hommes effectuent ses pénibles travaux que nous avions vus exécuter dans un temps passé par nos grands-parents... Ici, le tracteur n'est pas roi...

Enfin, après 2 heures de balades ponctuées par quelques arrêts photographiques, nous voilà repartis vers un autre destin : dans les "jardins de la Ménara", aux petites soins du maître de maison prêts à toutes les concessions pour satisfaire les "caprices" de cette joyeuse troupe, nous avons pris un repas convivial qui, certes, fut long à atterrir dans nos assiettes, fut copieux... "L'apéro" fut, somme toute, à la hauteur de notre impatiente fringale et sut ainsi calmer nos ardeurs...

Marie Françoise

Messages : 2110
Date d'inscription : 13/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum