04 mai - Marche plaisir vers l'embouchure de l'Oum

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

04 mai - Marche plaisir vers l'embouchure de l'Oum

Message  Marie Françoise le Mer 04 Mai 2016, 4:19 am

Il faisait tellement beau ces derniers jours... Pourtant, même si la météo annonçait un changement de temps avec des pluies et orages, aucun marcheur ne pouvait prendre au sérieux ces annonces pessimistes... La preuve : 16 marcheurs, malgré les menaces, se présentèrent au départ de ce qui devait n'être qu'une nouvelle partie conviviale. Le trajet El Jadida-Azemmour en voitures, fut des plus joyeux et ce n'est sûrement pas les quelques gouttes qui allaient démobiliser les troupes.

Nous commençâmes notre parcours sous un début de pluie mais nous pensions que tout cela allait se calmer. Notre optimisme fut mis à rude épreuve. Certains, plus prévoyants que d'autres, s'emparèrent d'un couvre-chef ou d'un imper, d'autre du parapluie du "chef"... Claude, toujours inventif, farfouillant dans les poubelles longeant,  en ce début de parcours, notre sentier, s'enquit de la possibilité de se confectionner un couvre-chef suffisamment débordant afin de protéger le cap et les épaules... Isabelle, comme à l'accoutumé, se riait de tout et pensait sûrement que la pluie ça ne mouille que les autres.

Des coups de tonnerre eurent raison de certains qui décidèrent de rebrousser chemin. Les autres, plus aventuriers et un brin provocateurs, continuèrent leur chemin sous une pluie qui, décidément, se montra plus agressive que prévue... Pour mettre ses protégés à l'abri, le "chef" décida de mettre le cap sur le marabout de Sidi Ouaddou, l'un des premiers musulmans qui atteignit Azemmour lors de la conquête arabe du Maroc... Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans... même de quatre vingt ans... ne peuvent pas connaître : ça se passait aux alentours des années 700 (après J.C., s'entend !). Là, à l'abri des effusions du ciel, nous fûmes réconfortés par le maître des lieux qui nous offrit un thé réconfortant -l'hospitalité des marocains n'est pas un vain mot ! Trempés jusqu'à l'os, nous décidâmes de profiter de l'accalmie des éléments pour rebrousser chemin et nous retrouvâmes, en bout de course, nos "trouillards" qui avaient abandonné en début de course, attablés au café du coin, maudissant les éléments contraires devant une chope de thé chaud...

Marie Françoise

Messages : 2127
Date d'inscription : 13/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum