05 mars - Week end sur l'Ourika

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

05 mars - Week end sur l'Ourika

Message  Marie Françoise le Lun 07 Mar 2016, 11:07 am

Petite escapade dans l'Ourika

Maintenant, je sais pourquoi Marie-Françoise  a tellement insisté pour que nous allions, aux environs du 8 mars, découvrir la vallée de l'Ourika. Certes, nous connaissions de nom et de réputation cette vallée étroite du Haut Atlas marocain. Nous avions, dans une précédente escapade, « fréquenté » la vallée voisine que domine le fameux Toubkal, plus haut sommet marocain culminant à plus de 4 100 mètres. Nous avions visité la station de ski de l'Oukaïmeden en plein pays berbère...

Comme à son habitude, elle avait organisé le déplacement sachant très bien que mon esprit un tant soit peu casanier, n'aurait pas accepté l'improvisation... Bon gré, mal gré, elle avait accepté le « compromis historique » qui consistait à caser notre sortie entre deux marches : tant pis pour le 08 mars, la journée internationale des femmes, également jour de marche et soirée à l'Institut français  que je ne souhaitais pas manquer... Elle avait trouvé, oh ! Très facilement, me sembla-t-il, la maison d'hôtes prête à nous recevoir : la « Perle de l'Ourika », rien que ça !

Mais plus que la « Perle », Marie-Françoise avait repéré la propriétaire : Ammaria... Cette ancienne prof de français, présidente de la « Femme marocaine ». Et les deux femmes firent rapidement connaissance et se trouvèrent beaucoup de points communs... peut-être parce que « faites du même bois », celui qui font des « battantes »... Sans doute Marie-Françoise se rappelait-elle et revivait-elle les combats menés, combat de femme, sans doute mais pas seulement : la bataille pour le maintien de la maternité condomoise qu'elle initia ou celle de la survie du plateau technique de l'hôpital.

Et moi, dans tout ça... je me faisais tout petit : un prétexte pour aller dans la montagne à la découverte des « sept cascades » de l'Ourika. Mais, le temps en ce samedi après-midi paraissant se rafraîchir bien vite, nous résolûmes de changer de programme et d'aller faire un tour au « jardin du safran » où nous fûmes accueillis par Miloud qui se lança dans les explications nécessaires à la compréhension du sujet. Désolés, mais nous en restâmes à la théorie, se promettant un retour à la safranière au mois de novembre afin de voir la mise en pratique. C'est en effet « au mois onze » comme disent les marocains pour désigner novembre que sont cueillis avec mille précaution le crocus dont les stigmates donnent le véritable safran. Il faut 140 fleurs pour un gramme de l'épice la plus chère. Tout le processus technique se fait à la main... Nous eûmes tout de même droit à la visite du domaine et aux explications de Miloud quant aux différentes épices produites.

Dimanche matin, je laisse les deux « soeurs » afin de m'attaquer, sous un beau soleil, aux sept cascades de l'Ouréka. Au passage, le jeune Saïd se propose comme guide. L'affaire est vite conclue : nous voilà à la conquête des sommets. Mais, même si mes jambes sont entraînées, mon jeune guide est parti comme une flèche et j'ai dû le rappeler à l'ordre lui indiquant que son « client » avait quelques années de plus que lui !!! Rude pente que j'escaladais parfois à quatre pattes... A la troisième cascade, j'indiquais à mon guide non sans lui avoir payé à boire que vu ce qu'il me montrait de ce qui m'attendait encore, je renonçais à poursuivre ma route vers les quatre autres cascades... Photos, descente périlleuse, remise à mon guide d'un pourboire somme toute généreux et me voilà rentrer à « la Perle ». Deux heures de marche pour 4 petits kilomètres : ça change des marches jdidies !

Enfin, l'après-midi sera consacré à la visite de l'écomusée berbère, un vieux bâtiment en pisé, ancienne maison typique du caïd du village. Très intéressante visite sous les explications de Khalid qui nous fit découvrir les anciens objets mais également la symbolique des tapis berbères : triangle=femme ; rouge=femme ; jaune=homme ; rond=enfant... Les tapis berbères n'ont plus de secrets pour nous !

Nous avons aimé la musique assourdissante de l'Ourika dans le lit duquel nous avons dormi, la maison d'Ammaria étant construite sur le bord de l'oued. Après des journées riches en activités, l'eau du torrent déferlant sur les rochers, émet une musique de berceuse...

Avec quelques regrets, nous avons quitté Ammaria, promettant de revenir pour quelques autres aventures tout au moins au mois de novembre prochain : nous sommes curieux de voir la récolte du safran...

Marie Françoise

Messages : 2076
Date d'inscription : 13/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Quel plaisir de vous lire Cher Ami Alain degans.!!!

Message  Ammaria Mounassib le Jeu 24 Mar 2016, 9:13 am

Merci chère Amie Marie Françoise degans d avoir choisi La Perle d 0urika dans votre programme de voyage...Suis trés touchée ...Merci beaucoup pour votre générosité du partage....Curieuse de voir votre site à tête reposée.......Vraiment c était une rencontre Agréable que je ne vais jamais oublier.....Votre gentille lettre est déjà dans mon dixiéme livre d 0r...j espére qu elle m apportera chance et bonheur de pouvoir trouver un acheteur qui continuera à faire poursuivre La bonne réputation de cet havre de PAIX...Cordialement et affectueusement Ammaria ....Amitiés. ...

Ammaria Mounassib
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum