18 décembre - Marches croisées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

18 décembre - Marches croisées

Message  Marie Françoise le Ven 18 Déc 2015, 4:54 am

Biscarrosse : marchons pour éliminer !


Les festivités approchent et comme « mieux vaut tenir qu'espérer », marchons pour éliminer les calories que les deux réveillons et autres repas de saison vont additionner à nos silhouettes déjà passablement alourdies...

Sur cette pensée hautement philosophique, il fallait tout de même une dose de courage à notre marcheur solitaire à l'entame de son parcours bis-hebdomadaire non que le temps toujours fraîchement ensoleillé ne s'y prêt pas, mais parce que la veille il avait fait « bombance » et s'était prêté au jeu du maître Marmiton pour lequel sa moitié plus sa sœur et sa cousine flanquées de leur époux respectif furent des critiques fort compréhensifs... Mais, même si le menu fut « diététique » et la boisson « islamiste », il n'en demeure pas moins que quelques grammes se sont ajoutés à une silhouette passablement enrobée... Donc, il convenait de suivre au plus vite le conseil : « marchons pour éliminer »...

J'avais donc une idée derrière la tête : le calme ! Et la tranquillité d'esprit... ne pas avoir à chercher ma route, se laisser guider par le hasard du chemin mais du chemin balisé, ne pas se perdre parce qu'ensuite il faut chercher à se retrouver ! Donc, la meilleure des solutions : prendre l'un des nombreux parcours balisés concoctés par les services du Conseil Général des Landes et se laisser porter par les événements. Les parcours balisés ont la particularité de se croiser et de s'entrecroiser si bien que l'on peut entamer un parcours et changer pour un autre. Ainsi, prenant le parcours n° 3, celui qui m'éloigne de la ville en passant devant le collège Jean Mermoz, la piscine couverte et les court de tennis, j'ai successivement bifurqué sur le parcours n° 4 pour effectuer mon « final » sur le parcours n° 6.

Je voulais la tranquillité et la forêt, pensais-je, été le meilleur des refuges. C'était sans compter sur la saison des coupes en milieu forestier... le vrombissement des moteurs d'engins en tout genre commença à m'agacer. Mais il fallait faire avec : désormais, la « gestion raisonnée » des forêts et surtout la recherche d'une rentabilité maximum, impliquent des changements radicaux dans les modes opératoires. A la hache et à la scie ont succédé des engins bruyants qui vous dévorent des pins géants « en moins de deux », le vomissant méconnaissable en de multiples tronçons débarrassés des moindres branches récalcitrantes et ébarbés...

M'enfuyant vers la dernière ligne droite, je pensais trouver enfin la tranquillité. C'était sans compter sur la proximité de l'aérodrome et son école nationale de pilotage... des apprentis pilotes d'engins ressemblant plus aux coucous d'antan qu'à nos modernes Airbus, n'en finissaient pas pousser les moteurs, la trouille au ventre de manquer leur décollage...



Vite, le retour vers la civilisation moins bruyante ! Que ne faut-il pas faire pour quelques malheureux grammes de graisse superflue pris lors d'un repas à peine plus copieux et arrosé que l'ordinaire... 11 km 400 et 2 h 07 m'ont permis de recoller et ma balance en fut soulagée...

El Jadida : tazotas et soleil

Jean-Claude Baudais a écrit:
Du soleil, encore et toujours, des nouvelles, anciennes têtes pour cette marche aux Tazotas. Un premier groupe, parti à grande vitesse, normal c'est une marche sportive. Il laisse sur place, pas  de photographie, les cinq autres marcheurs qui n'ont pas eu le temps de dire "ouf".

Une campagne bien verte, des habitants souriants, des pommes de terre fleuries, bientôt la récolte; Une vie paisible aux champs


Marie Françoise

Messages : 2092
Date d'inscription : 13/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum