12 mai - 25 kilométres ... et le golf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

12 mai - 25 kilométres ... et le golf

Message  Marie Françoise le Mar 12 Mai 2015, 9:14 am

Certes, le mercure est monté sensiblement, mais ce fait ne saurait expliquer à lui seul ces visages baignés d'une sueur rosée passé la ligne d'arrivée...
Tout avait bien commencé, ce matin : les marcheurs "marathoniens", au nombre de neuf, se retrouvèrent sur le parking du golf Pullman. Joris, un peu retardataire -mais, on le verra plus loin dans le récit de cette journée, pour la bonne cause- au volant d'une superbe Porsche blanche (on ne se "mouche pas dans une paire de gants", dans la maison FREPPEL !) déboula sur la parking avec une bonne minute de retard...
Vu la situation météorologique, il fut décidé de rester le plus à l'ombre possible et, la marée étant à son zénith, nous entamâmes le parcours dans le sens inverse de ce que l'organisation avait prévu... sortie du Pullman par la route nationale, traversée de celle-ci et nous nous retrouvâmes dans la partie pénitencier, si chère à José et Jacques (un souvenir de "panier à salade" et de sermon d'un fonctionnaire zélé au titre de directeur pour avoir photographié les abords de la maison close...). La direction du phare fut prise en évitant toujours autant que faire se peut les rayons de Râ, le dieu soleil selon la tradition des pharaons. Puis, nous avons bravement retraversé la nationale pour nous retrouver un moment sur la plage passant à proximité du vaisseau fantôme. Notre première partie, raccourcie par les affres solaires, se terminait et nous avions hâte de satisfaire nos estomacs qui commençaient sérieusement à crier famine...
A l'ombre des cocotiers... heu, non... des eucalyptus, le repas fut joyeux, arrosé comme il se doit et selon la religion : les uns avec le jus du ciel, les autres avec le jus de la treille. Nous n'avons fait aucun mélange : le rosé bordelais de Claude se mariant fort bien avec celui de Boulaouane de Joris qui fut unanimement pardonné pour son retard du matin dû, justement, à une caissière sourcilleuse qui n'en finissait pas, l'air désapprobateur, de chercher le prix de la dive bouteille, espérant mettre à la raison ce mécréant buveur d'alcool...
Nous repartîmes sous une température caniculaire mais toujours précautionneux de nos "machines", longeant les chemins, cherchant une ombre bienfaitrice. Nous avions prévu un final tout en éclat : plage et baignade... mais nous avons craint, avec juste raison, l'insolation et nous fîmes une dernière ligne droite dans la forêt... Au lieu des 25 km prévus, ce furent "simplement" 20 km 600 pour un total 3 h 59 de marche... Les gouttes de sueurs rosées perlant sur les visages de Joris, Claude ou Alain furent identifiées par ce dernier comme étant le résultat de la "distillation bachusienne" des rosés bordelais et marocain...


Marie Françoise

Messages : 2076
Date d'inscription : 13/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum