21 avril - le golf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

21 avril - le golf

Message  Marie Françoise le Mar 21 Avr 2015, 5:45 am

La vie n'est qu'une suite de hasards... d'ailleurs, n'est-elle pas elle-même un hasard...

Si je n'avais pas connu celle qui est devenue mon épouse, dans des vacances communes, loin du pays natal, aurais-je connu le Maroc ? A l'heure de la retraite, nous avons été propulsés à El Jadida... hasard de la vie.

Les troubles de 2004 en Côte d'Ivoire, ont conduit José à la « délocalisation » au Maroc... Un autre hasard de l'histoire et de la vie... D'autres circonstances, douloureuses, ont conduit Pascale vers nos rencontres...

Hasards de la vie... mêmes volontés de rencontres... mêmes volontés de la découverte et du désir d'une activité physique...

La vie est un livre ouvert, truffé de hasards... et si, aujourd'hui, nos amis sont amenés à regagner la « mère patrie », ce sont également les circonstances de la vie qui en décident ainsi...

Pascale et José se sont créés de nombreuses amitiés à El Jadida et nous voulons croire qu'ils nous quittent avec un petit regret. Le livre n'est toutefois pas terminé, tout juste un chapitre trouve une fin et un nouveau s'ouvre devant eux... Pascale va pouvoir jouer son rôle de grand-mère à plein, José va retrouver ses calanques. Ils viendront, à l'occasion, visiter leurs amis jdidis et refaire avec eux les parcours pédestres tant de fois fréquentés.

Bon, faut-il le dire : la sortie du jour, dans la magnifique forêt d'eucalyptus et la plage devenue en ce jour particulier, lumineuse et d'une beauté sans nom comme si la nature avait voulu faire honneur à nos amis, ne fut pas sombre même si, dans les cœurs, un petit pincement s'est fait ressentir. Nous avions résolu de laisser au « comandante » le soin d'un dernier « assaut » à la tête de ses troupes. Le reste n'est que pures futilités...

Hasard encore... administratif celui-là, qui nous a privé de la présence à nos côtés, de nos amis venus à notre rencontre au rendez-vous habituel faire leurs adieux. Dans leurs yeux, nous avons bien senti une pointe de nostalgie... Un « adieu aux armes » quelque peu raté...


Et puisque José m'a signifié que sa porte marseillaise m'était ouverte, je crois bien que, moi qui ne connaît pas Marseille, je dirigerai mes pas vers le Vieux port et la Bonne Mère, histoire de retrouver l'ami... Dans les calanques, nous recréerons nos complicités jdidis... et là, ce ne sera pas un hasard de la vie... A bientôt, et bon vent à vous deux !

(pour la petite histoire, la "grande" retiendra que nous avons effectué 10 km 200 en 1 h 57... 11 marcheurs malgré les absences pour cause de voyage du côté de Ouarzazate...)


Marie Françoise

Messages : 2077
Date d'inscription : 13/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum